IoT : 5 exemples surprenants de notre quotidien

L'Internet des objets, ou IdO, est une traduction de l’anglais Internet Of Things, pour IoT. Cette appellation recoupe l’interconnexion entre des objets physiques, des humains, des animaux, des lieux, des environnements et Internet. Requea se spécialise dans cette rencontre entre les objets et le numérique depuis 10 ans maintenant. De quoi fournir quelques exemples IoT quotidiens connus et moins connus, dont l’utilité pour l’individu et nos sociétés ne fait pourtant aucun doute.

Selon un récent article Forbes sur l’Internet of Things, l’IdO pourrait représenter 50 milliards d’objets dans le monde depuis 2020. À titre personnel, vous avez probablement en tête plusieurs exemples IoT : caméras de surveillance dans les maisons intelligentes, smart watches de suivi de santé, Google Home ou autres logiciels d’organisation des parkings. Mais saviez-vous que le Big Data récolté par ces objets connectés permet aussi de mieux gérer les EHPAD, les déchets communaux, le COVID dans les écoles ? Voici 5 exemples IoT que vous croisez quotidiennement, peut-être sans le savoir.

exemples-iot

Détecter les présences afin de mieux s’organiser

Il s’agit d’un des exemples IoT revenant le plus en 2021, tant l’usage de ce type de solutions se déploie massivement. Les robots ménagers, les alarmes, les réseaux d’éclairage connectés et les systèmes domotiques intégrés se servent de capteurs connectés pour fonctionner. Il existe ainsi, dans le domaine de l’Internet of Things, deux méthodes pour détecter les personnes :

  • utiliser une caméra associée à un algorithme dit de “computer vision” ;
  • installer des capteurs "inductifs" ou "capacitifs".

Cette dernière méthode est la plus répandue. Son fonctionnement technique, précisé dans cet article sur les capteurs connectés de l'industrie , se résume à mesurer les variations infrarouges, magnétiques ou électriques. Les capteurs infrarouges sont les plus performants, puisqu’ils permettent de détecter une présence jusqu'à 6 mètres. Les appareils IoT dédiés à la détection de présence ont en outre plusieurs utilités. La première est industrielle :

  • repérer les employés pour faciliter l’ouverture automatique des portes ;
  • créer un système d’alarme en cas de présence humaine sur les lignes de production ;
  • détecter les éventuels objets non-souhaités dans les produits alimentaires, notamment les métaux ;
  • s’assurer de la localisation des différents matériels et produits.

Les capteurs IoT représentent également des avantages organisationnels pour les établissements que sont les hôpitaux, les EHPAD ou l'hôtellerie. Ces technologies leur permettent par exemple de rationaliser le taux d’occupation des espaces communs. Les détecteurs de présence aident par ailleurs à améliorer la programmation des tournées de nettoyage ou de distribution alimentaire. Dans le cadre des bureaux d’entreprises, recourir à l’Internet des objets rationalise l’occupation des espaces de travail :

  • les salles de réunion inoccupées sont libérées ;
  • l’entreprise optimise le suivi des emprunts de matériel ;
  • les services de conciergerie et de ménage adoptent des rotations plus stratégiques.

Exemple IoT surprenant : mieux collecter les déchets

Les habitants l’ignorent parfois, mais la gestion des déchets se veut de plus en plus intelligente, notamment dans les “smart cities”. Dans ce contexte, l’IoT s’utilise pour récolter les informations compilées par les bennes à ordures, les poubelles publiques et les containers. Les capteurs qui sont placés dans ces objets physiques permettent de connaître leur niveau de remplissage et leur taux d'utilisation. Toutes ces données collectées et analysées via l’intelligence artificielle (IA) aident à optimiser la collecte des déchets. Les responsables de tournées savent où et à quel moment envoyer leurs équipes pour qu'elles soient utiles. La ville gagne donc en intelligence. L’exemple de l’IoT appliqué à l’organisation et la prise en charge des déchets illustre les avantages de court et de long terme liés à la valorisation de la donnée :

  • la tournée de collecte des déchets est plus stratégique ;
  • les camions poubelles consomment donc moins de carburant et émettent moins de CO2 ;
  • la maintenance de ces véhicules coûte moins cher ;
  • les déchets sont collectés en temps et en heure, ce qui maximise la satisfaction des usagers.

L’IdO pour optimiser la qualité de l’air des bâtiments

Un exemple plus connu d’IoT quotidien relève de la surveillance de la température, de l'humidité et des taux de CO2 des bâtiments. Ces trois paramètres sont intrinsèquement liés, et varient selon le climat et l’activité humaine. Ils impactent la qualité de l’air, laquelle évolue en suivant des pics : généralement des pics de pollution.

Les objets IoT liés à la qualité de l’air intéressent donc particulièrement les établissements que sont les crèches, les écoles, les bureaux organisés en plateaux ou en coworking. Ces appareils se généralisent en outre depuis 2020, dans le contexte de l’épidémie de coronavirus. Les établissements s’en servent effectivement pour réguler la circulation de l’air. Plus la pollution de l’air au CO2 est forte, plus la pièce nécessite d’être ventilée.

En général, un capteur IoT dédié à la qualité de l’air s'organise autour de mesures dans différentes pièces ou bâtiments. Cet objet connecté génère des alertes en cas de dépassements des seuils programmés. L’appareil IdO produit également des historiques, à analyser pour injecter de l’intelligence dans la gestion de la circulation de l’air.

Requea dispose d’une expertise particulière en mesure et suivi de la qualité de l’air. Le Grand Chambéry utilise ainsi notre plateforme IoT pour disséquer le comportement de ses bâtiments et établir des seuils d’alertes. Il s’agit là d’un service dédié à la promotion des villes intelligentes.

Miser sur l’IoT écologique

Un exemple IoT plus connu relève de la gestion des consommations d'énergie et de l’empreinte écologique des établissements et des véhicules. On parle dans ce domaine d’éco-domotique. Ce secteur des technologies IdO recoupe différentes spécialités :

  • activation des appareils électriques à distance ;
  • maisons connectées pour réduire les gaspillages d'énergie ;
  • capteurs de pollution ;
  • voitures intelligentes capables de proposer une conduite plus écologique, voire même de réguler la conduite en fonction du trafic détecté ;
  • lutte contre l’extinction de certaines espèces, grâce à des colliers connectés ;
  • rationalisation des déchets agricoles et de l'utilisation de l’eau dans le cadre des cultures, grâce à la big data agro-écologique ;
  • suivi en temps réel des consommations énergétiques.

Dans ce dernier domaine, Requea détient une expertise spécifique dans le suivi des performances des panneaux solaires. L’IoT permet d’optimiser l'exploitation de cette énergie renouvelable. L’IdO centralise effectivement le suivi des données émises par les différents panneaux, en les connectant au cloud. Les atouts de cette application IoT sont nombreux :

  • identifier les problèmes techniques en amont de leur survenue ;
  • maximiser la production énergétique en analysant la data ;
  • recueillir les historiques de performance pour modéliser le fonctionnement des panneaux ;
  • optimiser le coût de gestion énergétique de l'installation.

Cette technologie Requea relève d’une expertise large de l’IoT, acquise au cours de nos 10 années d’expérience. Notre logiciel permet de recueillir les données de vos objets connectés grâce au protocole de communication LoRaWAN, et de les exploiter via notre plateforme. Contactez Requea pour en savoir plus

A lire également